Prendre l’avion quand on a une sinusite

sinusite avion, prendre l'avion avec une sinusite, traiter une sinusite avionSi vous souffrez d’une sinusite légère, sans congestion complète, vous pouvez prendre l’avion.  Ce n’est que dans leur phase aiguë que ces pathologies constituent une raison pour s’abstenir de voler.

L’altitude et la dépression barométrique ont pour effet d’augmenter le volume des gaz.  En ascension, l’air qui est contenu dans l’oreille moyenne et dans les sinus se dilate et sort par les trompes reliées au nez. À l’inverse, lors de la descente de l’avion, cet air tend à pénétrer dans ces cavités par ces mêmes trompes. Afin de prévenir tout effet douloureux et désagréable dans la région des tympans, il est recommandé de bailler ou de mâcher de la gomme, de croquer une pomme ou d’avaler fréquemment lors du décollage et de l’atterrissage.

L’air dans la cabine de l’avion un autre risque d’aggraver votre sinusite

Un autre problème est celui de l’air qui règne en cabine. Malgré des filtres très efficaces installés dans les avions modernes, l’air n’est pas toujours de qualité parfaite.  Aussi, cela peut favoriser la propagation des germes. 

Si vous êtes porteur d’une grippe avec fièvre et congestion, mieux reporter votre vol. Ce serait très inconfortable pour vous et il faut penser aux autres passagers. Dans le cas d’un simple rhume avec un peu de toux, le port d’un couvre-bouche (masque jetable en papier) est la meilleure solution.
L’air dans l’avion étant plus sec qu’au sol (car son taux d’humidité ne dépasse pas les 20%), il est conseillé de rincer de temps à autre les muqueuses nasales à l’aide d’un vaporisateur nasal à l’eau saline.
En cas de doute, n’hésitez pas à consulter votre médecin.


30 août 2016 - 1:45

Les risques de prendre l'avion quand on a une sinusite

Docteur sinusiteLes risques de prendre l’avion avec une sinusite