Apparition d’une sinusite

Les conséquences de l’inflammation observée au niveau de la muqueuse nasale dans les états allergico-infectieux chroniques, indiquent que les troubles liquidiens sont le plus souvent prépondérants à ce niveau.

Fonctionnement d’un sinusdouleur-front-sinusite

Physiologiquement, les sinus sécrètent un mucus fluide drainé par les cils épithéliaux vers chacun des ostias ou canaux qui font communiquer chaque sinus avec la fosse nasale.

En cas de sinusite aiguë, l’agression microbienne empêche le fonctionnement ciliaire et la perméabilité des ostias est compromise par l’oedème muqueux, ce qui gêne encore plus le drainage et la ventilation de chaque sinus -hypoxie-, éléments qui favorisent l’infection.

Vous comprendrez donc pourquoi il est nécessaire de suivre un traitement précoce d’antibiotique et anti-inflammatoire, parfois d’un drainage pour tendre à rétablir la perméabilité ostiale afin d’éviter les complications méningées et orbitaires et le passage de votre sinusite aiguë en une sinusite chronique.

Le point de départ d’une sinusite est le plus souvent nasal à la suite d’une rhinite. Cette rhinite peut être de nature infectieuse, allergique ou inflammatoire.

La cause peut être dentaire pour la sinusite maxillaire -sinusites répétées-.

Les causes traumatiques sont moins fréquentes.

A la suite d’un rhume banal, le patient se plaint d’une douleur spontanée pulsatile augmentée quand la tête est penchée en avant -névralgie sous-orbitaire avec irradiation dentaire- et exacerbée par la toux ou l’effort. Elle est par cycle. Il y a un nez bouche/obstruction nasale et une rhinorrhée purulente antérieure et postérieure à caractère unilatéral.

La fièvre est à 38°5 associée à une altération de l’état général et une asthénie modérée. Une cacosmie plus rare peut être présente -sensation d’odeur nauséabonde-.
La localisation maxillaire est la plus fréquente -douleur sous-orbitaire-. Les sinus maxillaires sont des cavités osseuses remplies d’air. Ils sont en rapport en haut avec la cavité orbitaire et en dedans avec la fosse nasale.

La localisation frontale plus rare -douleur frontale-. Les sinus frontaux droit et gauche se situent dans le front entre les sourcils, et s’ouvrent dans le nez. 
La sinusite frontale ne se voit que chez des sujets âgés de plus de 8 ans car avant cet âge les sinus frontaux n’existent pas.
La sinusite frontale provoque des douleurs au niveau du front et des céphalées frontales.
La douleur peut être provoquée par la pression de l’angle supérieur et interne de l’orbite.

Les localisations frontales et maxillaires peuvent être bilatérales. L’examen consiste à rechercher la douleur à la pression sinusienne antérieure sous-orbitaire ou frontale, à faire une rhinoscopie antérieure et postérieure après mouchage et rétraction de la muqueuse. la découverte de pus dans le méat moyen en rhinoscopie antérieure et sur la queue du cornet inférieur en rhinoscopie postérieure suffit au diagnostic.
On recherche des complications méningées ou orbitaires et le traitement est prescrit sans tarder.

L’atteinte sinusienne d’origine dentaire est une pathologie fréquente. Elle représente près de 10 à 12% des sinusites chroniques. C‘est une maladie qui est largement sous-estimée car très souvent sans symptômes -asymptomatique-. C’est dire l’importance du dépistage et cela avant tout geste sur une racine d’une molaire supérieure.

Le diagnostic et le traitement de la sinusite maxillaire d’origine dentaire ont été transformés avec le développement récent du scanner et de l’endoscopie.

La découverte d’une infection sinusienne chronique d’origine dentaire est le plus souvent fortuite. En effet, il existe peu de signes spécifiques seules l’atteinte unilatérale et la cacosmie pourront orienter vers une origine infectieuse dentaire. Les signes cliniques le plus souvent rencontrés sont : une sinus algie -territoire du trijumeau V2-, une rhinorrhée purulente ou un œdème facial.


30 août 2016 - 1:45

Apparition d'une sinusite chronique

Docteur sinusiteLe mécanisme d’une sinusite chronique